Souvenez-vous du visage de l’homme le plus pauvre et le plus faible que vous ayez jamais vu. +

Mahatma Gandhi — Parole de sages

Le sappel

actualités

No 96
journal du sappel / mai 2016 journal du sappel Télécharger le journal au format PDF

UNE GRANDE DAME NOUS A QUITTES

Annie Durand était une grande dame.

 

Nous l'avons connue au Sappel il y a 30 ans. Malgré ses difficultés de santé, elle savait être gaie et pouvait être entraînante, nous sommes tous encore remplis de son sourire. On se souvient de ses rôles dans les pièces de théâtre, elle était très appliquée et très concentrée, elle voulait toujours faire le mieux possible.

 

Elle était fidèle à la prière où elle s'adressait à Dieu de façon très directe :

« Dieu viens étendre ta grande main sur le monde qui en a tant besoin » ou bien « Dieu, viens ouvrir nos coeurs pour aider le monde ».

Elle avait retrouvé la foi dans une maison de repos :

« J'ai été poussée à entrer dans une église, disait-elle ; quelque chose m'appelait. J'ai prié pendant une heure, je me sentais bien, j'étais comme transportée ailleurs. Je trouvais ça formidable, comme si Dieu était descendu. A ce moment, j'ai beaucoup prié pour mon mari Jean-Jacques qui était resté à Lyon. »

Souvent elle disait : « Jean- Jacques c'est mon grand amour ! »

Sa grande souffrance a été le placement de ses cinq enfants, seul le dernier Rudolph a gardé un grand amour pour sa mère ; c'est pourquoi elle aurait aimer les revoir, parfois elle disait :

« J'ai un grand rêve, celui de voir tous mes enfants rassemblés autour de ma table, je sais que ce n'est pas possible mais je crois que ça se réalisera au ciel ! »

 

Voici le mot que son fils Rudolph a lu lors de ses funérailes :

 

                              MAMAN

"On ne va pas se mentir maman, tu étais très fatiguée de la vie des hôpitaux et des problèmes de santé en tous genres...

Ces dernières années ont été très difficiles et éprouvantes pour toi.

C'est pourquoi j'assume mes propos en affirmant à la terre entière que je suis soulagé de te savoir maintenant en paix avec un repos éternel que tu as tant mérité.

Ton coeur était un grand réservoir d'amour.

C'est ça ! Tu roulais à l'amour, c'était ton carburant à toi !

L'amour est la seule richesse véritable, l'unique défense pour s'immuniser contre le diable...

 

Il faut reconnaître que l'on vit tous dans un monde rempli de cruautés et que la brutalité du mal peut nous mettre K.O à tout moment.

 

Prier c'est se mettre en garde tel un boxeur, c'est la base pour pouvoir se protéger soi-même ainsi que protéger les gens que l'on aime.

Tu n'as jamais cessé de prier pour moi te persuadant toi-même que ces actes avaient un réel sens et une force qui dépasse l'imaginaire.

C'était ta façon à toi de me protéger.

Les souvenirs de toi, quand j'étais petit, c'était que j'étais fier que ma mère soit aussi belle et aussi élégante.

Ta bonté ainsi que ton amour faisaient briller tes jolis yeux bleus.

Savoir être patiente est sûrement ta plus grande qualité.

Pour les démonstrations, ton époux qui n'est autre que mon papa en est le plus bel exemple.

 

Alors, oui, tu es tombée amoureuse d'une personne handicapée puis tu es devenue son épouse parce que vous vous aimiez. Vous vous êtes mariés.

Papa c'est la grande classe, un homme doté d'une force inimaginable.

Vraiment c'est un grand monsieur !

Voilà 33 ans que tu m'as mis au monde et jamais au fond de toi, je le sais, tu n'as cessé de m'aimer.

La vie est un cadeau qu'offre une mère à son enfant et c'est pourquoi je tenais à te remercier du plus profond de mon coeur de m'avoir offert la vie.

Tu resteras pour l'éternité et à tout jamais dans mon coeur.

 

Rudolph DURAND

top