Souvenez-vous du visage de l’homme le plus pauvre et le plus faible que vous ayez jamais vu. +

Mahatma Gandhi — Parole de sages

Le sappel

actualités

juillet 2016 - camp montagne des ados

Après un premier week-end de découverte de la montagne en mars dernier, 4 ados de l’association du Sappel ont choisi d’oser l’aventure à la montagne, en été, du 16 au 23 juillet 2016 !

 

 

 

Stage « Découverte de la Montagne en été »

Avec 4 jeunes ados du Sappel

 

 

Les stagiaires (12-16 ans)

       

Alexandra Bérard

Calysta Barlaud

Kytana Barlaud

Stéphanie Louvier

 

Les accompagnateurs du Sappel

       

Clément Graindorge

Gaëlle Toulemonde

Lorène Anger

Lucie Ramognino

 

Intervenants extérieurs

       

Jean-Yves, guide de haute montagne, bénévole à 82-4000 Solidaires

Philippe, guide de haute montagne, bénévole à 82-4000 Solidaires

Laurence, journaliste à GeoAdo

Vincent, photographe à G



                  JOUR 1 :

Départ !

 

Le jour du départ arrivé, nous partons direction Briançon ! Après une bonne route, nous sommes accueillis dans notre appartement pour la semaine par deux membres de l'association 82 4000 Solidaires : Jean-Yves et Christine...euh 3 membres plutôt, car Scotty, le chien, les accompagne ! Les 4 adolescentes et Scotty s'apprivoisent très rapidement.

 

 

                  JOUR 2 :

Un premier dépassement de soi avec la via Ferrata

 

Pour commencer la semaine en douceur, la matinée est consacrée à la visite du centre historique de Briançon et à l'essai des habits de montagne. On essaye gants, bonnets, pantalons de ski, chaussures de montagne, vestes chaudes, etc. Tout cela paraît étrange car il fait grand beau temps, mais il paraît que tout en haut de la montagne, ça caille !!

L'après-midi, Jean-Yves nous propose une via ferrata pour commencer la semaine. Une fois tous équipés, nous mettons beaucoup de temps pour rejoindre à pied le départ de la via ferrata. Les filles n'avancent pas et traînent sur le chemin. Arrivées au pied de la falaise de la via ferrata, Kytana lâche : « Je ne suis pas capable ». Finalement, chacune se laisse convaincre d'essayer, et une fois parties, c'est dur de reculer ! Chacune se concentre sur la voie à prendre, sur les endroits où il faut poser ses pieds et ses mains. Certaines s'entraident entre elles. Arrivées tout en haut, un vaste paysage se présente devant nos yeux. Après l'effort, on admire, et sans portable ! Puis, nous redescendons la falaise par une autre voie. On arrive en bas fatigués, mais fiers !

 

 

                        JOUR 3 :

Un pique-nique et un beau lac après l'effort !

 

Mardi, au programme, c'est randonnée vers le Lac de la Douche. Certaines ne sont pas motivées et décident de rester dans le car sur le parking. Finalement, toute la troupe finit par partir ! Après la traversée d'un joli village et de champs, on commence à monter à travers la forêt. Pendant toute la montée, les commentaires fusent « Mais c'est quand qu'on arrive ? » « Vous dites toujours qu'on est bientôt arrivés », etc. A un moment, le lac leur semblent inatteignable, alors trois d'entre elles préfèrent se poser au bord d'un torrent à regarder la nature (en prenant des photos avec leur téléphone tout de même !). Mais elles sentent l'appel du pique-nique en haut de la montée, et finissent par se remettre en route. Un magnifique lac nous attend en haut de la montée, ça valait le coup de s'en donner la peine !! Après un pique-nique réconfortant, les ados partent explorer le lac. Pendant un moment, le temps semble comme s'arrêter. Chacune est assise sur un caillou au milieu de l'eau, lève la tête et semble admirer la vue. Puis, c'est une partie de fous rires qui arrive : le lac est gelé, et le défi est lancé à chacun de s'immerger complètement dans l'eau ! Paris tenus ! Après ce bon moment de détente, on redescend rapidement ! Alexandra, arrivée au parking, a le mot pour rire à la fin de la balade ; en regardant sur une carte là où on habite, elle dit : « ah, mais c'est tout près, on rentre à pied ?! ».

 

 

Détente au Lac de la Douche

  

        JOUR 4 :

Escalade pour certaines et piscine pour tous !

 

De l'escalade est proposée pour la matinée. Ce programme ne fait pas l'unanimité ! Mais Alexandra, elle, choisit de s'y mettre. Elle s'était donné comme objectif de semaine : monter tout en haut du mur d'escalade. Et bien, elle a atteint son objectif plusieurs fois de suite !

L'après-midi est un temps de détente... à la piscine ! Rien de mieux que de sauter dans l'eau, faire des jeux, bronzer, se laisser porter par l'eau pour se relaxer !

Le soir, nous rejoignons la fête des guides à Briançon qui font des démonstrations sur la vieille muraille de la ville. Il y a même un guide qui descend la muraille à ski, étrange non ?! Cette soirée nous donne l'occasion de passer du bon temps et de faire la connaissance de Laurence et Vincent, une journaliste et un photographe du magazine GéoAdo nous rejoignent pour les 3 derniers jours de camp.

 

 

Alexandra en rappel sur le mur d'escalade


 

                JOUR 5 :

Sur un glacier, au sommet de la montagne !

 

Ce jeudi, nous nous levons tôt pour aller explorer un glacier, au sommet de la montagne de la Meije. Chacun s'équipe en conséquence : veste de ski, bonnet, gants, pantalon de ski, chaussures d'alpinisme, crampons, cordes...c'est une vraie expédition ! Un téléphérique nous emmène au pied du glacier, à 3200 mètres d'altitude !

 

 

Stéphanie, sur le départ du téléphérique !

 

Puis nous partons explorer le glacier en se mettant en deux cordées. C'est un univers que nous découvrons tous. Ce paysage tout blanc et à l'aspect lunaire est très beau, mais aussi dangereux... sous la glace se cachent des crevasses et des trous de plusieurs mètres de profondeur. Heureusement, nous sommes bien accompagnés par deux guides ! Devant la grandeur du paysage, Kytana s'exclame : « c'est stylé ! » et Calysta sort son portable pour remporter avec elle quelques photos... C'est que le paysage doit être beau !

 

 

En cordée, sur le glacier !

 

          JOUR 6 :

Randonnée et nuit en refuge

 

Après une grasse mat' bien méritée, c'est parti pour deux jours de rando ! L'objectif ? Atteindre le sommet d'une montagne après une semaine d'entraînement !

Une fois prêts et arrivés sur le lieu du départ, pas de chance, la pluie se met à tomber en trombe. On part quand même, courageux, et heureusement le temps se dégage. Il nous faut 1h30 de marche avant d'atteindre le refuge de Marie. Les filles adoptent très rapidement Marie, avec sa gentillesse, son sourire et sa très boooonne cuisine ! La soirée en refuge laissera des bons souvenirs avec son bon repas, un loup-garou et une nuit passée tous ensemble dans le dortoir du refuge. Mais Marie n'est pas loin, et il s'agit de l'écouter quand il faut dormir ou se réveiller tôt le matin ! La vie en refuge est une vraie vie communautaire dans laquelle certaines règles doivent être respectées !

 

            JOUR 7 :

Dernier jour pour gravir la montagne

 

C'est le jour de l'ascension ! Nous partons en direction des hauteurs en laissant le refuge devenir tout petit derrière nous. Sur le chemin, on peut admirer avec les jumelles bouquetins et marmottes. Nous voilà bien à la montagne !

La montée ne se fait pas sans difficulté. Cela demande un vrai effort à tous et chacun trouve sa technique pour avancer : pauses régulières, écouter de la musique, se faire tirer par Scotty qui nous a rejoint, se faire encourager, se tenir la main...et même parfois se faire porter sur quelques mètres ! Et malgré la pluie qui revient, nous atteignons un col. En arrivant, Stéphanie court et saute dans les bras d'Alexandra en s'exclamant : « Ca y est, on y est arrivé ! ». Voilà une belle victoire !

La pluie et la fatigue auront raison de nous, nous n'allons pas au sommet, mais nous sommes fiers d'être arrivés jusqu'au col !

Sur la descente, Calysta se plaint d'un mal de genou, ce qui pousse Jean-Yves notre guide à appeler les secours. Un hélicoptère vient donc la chercher. Tout le reste du groupe redescend la montagne. La descente parait plus légère. Stéphanie débriefe en descendant : « franchement au début, tu crois que tu y arrives pas, et en fait tu y arrives » ! Puis, on fait halte au chalet de Marie pour se désaltérer. Cette petite pause remplie de rires nous semble à tous joyeuse et légère ! Et cette pause est bien méritée, car comme dirait Stéphanie, « après l'effort, le réconfort ! ». L'air de la montagne et l'effort font apparemment beaucoup de bien à tout le groupe ! Nous regagnons ensuite notre véhicule où nous trouvons un petit mot adorable de Laurence et Vincent qui sont partis. Une chose est sûre : ils ont été des supers compagnons de montagne pour les ados !

 

Après avoir retrouvé Calysta avec le genou dans une attelle, nous partons fêter la fin de notre superbe semaine avec Jean-Yves et Christine à la pizzeria ! Voilà une pizza bien appréciée après une journée haute en couleurs !

 

 

Photo à l'arrivée au col !

 

           JOUR 8 :

Retour !

 

C'est le jour du retour chez soi ! En quittant les filles, Jean-Yves, ému, leur dit : « merci, vous m'avez fait grandir ». Sûrement que cette semaine passée ensemble n'a laissé personne insensible...

 

Sur le chemin du retour, Alexandra fait une rétrospective sur sa semaine : « je suis allée au-delà de mes peurs. Ca me dit que je suis capable » ! Une chose est sûre, chaque jeune repart chez lui grandi et avec de nombreux paysages et souvenirs en tête !

 

Pour la réalisation de cette semaine, un immense merci à 82-4000 Solidaires sans qui rien n'aurait été possible, au Sappel, à GéoAdo, à la Fondation Ste Irénée, et aux 4 adolescentes qui ont osé l'aventure !

 

               MERCI

                          Lucie

top