Il n’y aura pas de pauvre chez toi.

Deut 15,4 — Parole de Dieu

Le sappel

actualités

Placer la parole des pauvres au cœur de la synodalité

Il n’y aura pas de société juste tant que l’on restera dans l’ignorance ou le mépris d’une seule personne, explique Etienne Grieu, recteur du Centre Sèvres. L’appel à écouter les plus pauvres résonne encore plus fort pour l’Église, elle qui s’édifie à partir de Celui qui a été jugé indigne de Dieu et de l’humanité, et qui, de ce fait, ne peut subsister sans un rapport étroit à ceux qui sont sans cesse repoussés sur le bord. Une Église pleinement synodale sera une Église vraiment diaconale, et inversement.

Chaque année en partenariat avec La Croix, le Centre Sèvres ouvre ses portes le temps d’une soirée pour permettre à tous de découvrir l’actualité des facultés et de rencontrer enseignants et étudiants. Ce temps fort est l’occasion d’inviter une personnalité marquante de l’Eglise. Cette année, Nathalie BECQUART viendra témoigner de son parcours et de son engagement au service de la synodalité.

Religieuse xavière, diplômée d’HEC, de l’EHESS et du Centre Sèvres, ancienne responsable de la pastorale des jeunes et des vocations au sein de la Conférence des Évêques de France, la Française Nathalie BECQUART est devenue l’emblème d’une étape historique pour l’Église catholique. Nommée par le pape François sous-secrétaire du synode des évêques le 6 février 2020, elle est la première femme à avoir obtenu le droit de vote dans cette assemblée. Elle se trouve également au cœur du synode sur la synodalité ouvert en octobre dernier et qui se déroulera jusqu’en 2023. Une démarche mondiale qui vise à suggérer des parcours et des langages nouveaux » pour l’Église catholique (pape François).

 

 

Pour en savoir plus sur la parole des plus pauvres dans la synodalité :

top