"Je n'ai pas eu la chance de rencontrer les bonnes personnes au bon moment..."

Jean-Luc, incarcéré à la prison de Lyon-Corbas — Parole des pauvres

Le sappel

actualités

LE SAPPEL - DANS UNE PAROISSE DE SAVOIE

Depuis 2014, une Fraternité de 4 Communautaires se retrouve en Savoie. Un groupe de prière réunit régulièrement une vingtaine de personnes dans une église du Biollay, quartier populaire de Chambéry. Petit à petit, des relations "se tissent" avec des personnes en fragilité et des paroissiens. Témoignage...

 Il nous a été demandé d'écrire un témoignage de ce que nous vivons pour le journal "MESSAGES DES PAROISSES" du diocèse de  Chambéry. Nous vous en faisons part ci-après.

 

LE SAPPEL, LA PAROISSE, UN TISSAGE DE LIENS 

 

         Nous sommes arrivés en Savoie en septembre 2014. Mgr Ph. Ballot nous a alors proposé l'église St Jean Bosco pour réunir notre groupe de prière. Peu à peu, des liens se sont tissés avec des personnes en fragilité sur ce quartier. Une fraternité s'est bâtie avec elles et des amis et des Communautaires. «Je suis contente que le groupe de prière se trouve dans cette paroisse. La proximité dans le quartier, c'est important, surtout quand on est seul» nous partage M. 

 

         Nous vivons divers autres engagements sur la paroisse : au Relais Solidarité, animation de messes, Dimanches Fraternels, soirées de Noël... afin que les plus démunis puissent y trouver leur place. « Certains venaient déjà à l'église, mais on ne les remarquait pas. Ils étaient comme invisibles. À présent, ils sont reconnus... »

 

         Nous espérons qu'au fur et à mesure, la paroisse puisse développer cet accueil des personnes  en fragilité. Que sa pastorale soit adaptée à tous. Comme l'écrivait le père Joseph Wresinski : « Quand les plus petits trouvent leur place, chacun trouve aussi sa place. » Pascal, dans sa vie de galère, nous interpellait ainsi : « Les pauvres, c'est le noyau de l'Église, sans les pauvres, pas d'Église. »

         Que leurs paroles  puissent être reçues comme un « levain » dans l'Église. L'un d'entre eux nous partageait, à propos de la Journée Mondiale des Pauvres : « Cette journée est importante pour penser aux pauvres, surtout pour leur donner une nourriture spirituelle, cela compte beaucoup, c'est la survie... si on n'a pas la foi en Dieu, on est perdu, on meurt.» « Avec les pauvres, il faut prier, lire la Bible, chanter des chants de Dieu. Il faut les aider simplement et spirituellement... »

 

         Voici l'écho de certains paroissiens:

« Le Sappel a su aller à la rencontre des personnes en précarité de notre paroisse, tissant patiemment des liens d'amitié dans une grande proximité aux uns et aux autres, une confiance est née. Certains se sont laissés inviter à des temps forts. « Quand je suis au Sappel, je me sens bien » disait une jeune maman du quartier. La force du Sappel, c'est cette attention à celui qui n'est pas là, remettre du réseau autour. On oublie parfois cela dans nos paroisses. »  « Le Sappel pour nous c'est comme une lampe allumée dans notre communauté, une source fraiche, une présence fidèle, une attention aux plus humbles, une manière d'accueillir et de relier, de vivre ensemble dans une simplicité joyeuse.»

         Le pape François nous invite sans cesse « à toujours rejoindre les périphéries ». Continuons à vivre cette aventure, afin que le plus grand nombre découvre le message de vie et d'espoir de l'Évangile  qui ne cesse de placer les plus pauvres en son centre. La tâche est grande pour rencontrer ceux qui sont encore « invisibles à nos yeux ».

 

         N'hésitez pas à nous rejoindre : nous avons encore besoin d'amis pour vivre cet appel à tisser ces liens de fraternité, ici en Savoie.

 

                                                         Marie-Noëlle & Jean-Michel

         Contacts : www.sappel.info  -  tél : 06 26 20 40 83

 

top