"Je n'ai pas eu la chance de rencontrer les bonnes personnes au bon moment..."

Jean-Luc, incarcéré à la prison de Lyon-Corbas — Parole des pauvres

Le sappel

actualités

No 81
journal du sappel / Mai 2011 Journal

Editorial

L'avenir du monde passe par les pauvres En guise d’éditorial, nous sommes heureux de publier cet extrait de la lettre pastorale de Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble-Vienne : « L’avenir du monde se trouverait-il du côté de ceux que nos sociétés marginalisent ? Je serais tenté de le penser. Les personnes en grande précarité, souffrant de solitude, d’absence de logement, d’exclusion, ou de misère économique, nous dérangent d’autant plus qu’ils mettent en lumière nos égoïsmes et la dureté de notre cœur. A leur contact on se protège, jusqu’à vouloir les éliminer. Mais ceux qui acceptent de se laisser déranger s’engagent sur un chemin escarpé qui donne le vertige. Leur engagement les conduit à des remises en cause radicales, pour atteindre, non pas un sommet, mais la profondeur du cœur. Ils y découvrent alors une source pure qui transforme tout l’être. La rencontre des plus pauvres humanise ceux qui s’y risquent : cela se réalise quand on ne se contente pas de faire des choses pour les pauvres, mais quand on accepte de vivre avec eux une vraie rencontre. Une société grandit en humanité lorsque les plus pauvres s’y sentent chez eux, non pas comme un fardeau qui coûte cher, mais comme une bénédiction pour tous. « Seigneur, bénis-nous de la main de tes pauvres » !

top