Si tu es l’ouvrage de Dieu, attends tout de sa main. Livre-toi à Celui qui peut te modeler, laisse-toi ouvrager. +

Saint Irénée — Parole de sages

Le sappel

actualités

Nuit d'adoration du jeudi 6 juin

Nous venons de célébrer la fête du "repas eucharistique", Jésus nous affirme son amour. Charles de Foucaud nous aide à entrer sur ce chemin

Notre anéantissement est le moyen le plus puissant que nous ayons de nous unir à Jésus et de faire du bien aux âmes ; c’est ce que saint Jean de la Croix répète presque à chaque ligne.

Quand on peut aimer, on peut beaucoup, on peut le plus qu’on puisse en ce monde : on sent qu’on souffre, on ne sent pas toujours qu’on aime et c’est une grande souffrance de plus !

Mais on sait qu’on voudrait aimer, et vouloir aimer, c’est aimer.

On trouve qu’on n’aime pas assez ; comme c’est vrai, on n’aimera jamais assez, mais le Bon Dieu, qui sait de quelle boue il nous a pétris et qui nous aime plus qu’une mère ne peut aimer son enfant, nous a dit, lui qui ne ment pas, qu’il ne repousserait pas celui qui vient à lui.

 

Charles de Foucaud, Lettre à Marie de Bondy écrite le jour de sa mort, Tamanrasset, 1er décembre 1916

 

 

Dans la nuit, du jeudi au premier vendredi de chaque mois, nous sommes invités à prier une heure en communion les uns avec les autres.

Nous contemplons le Christ à travers le visage de tous ceux auxquels II a voulu s'identifier (Mathieu 25:31-46)

Cliquer ici pour télécharger le livret de la nuit d'adoration.

 

 

 

top