S’il y a un pauvre chez toi, l’un de tes frères, dans l’une de tes villes, dans le pays que yhwh ton Dieu te donnes, tu n’endurciras pas ton coeur et tu ne fermeras pas ta main, mais tu lui ouvriras ta main toute grande.

Deut 15,4 — Parole de Dieu

Le sappel

Qui sommes nous ?

Objectifs

La Communauté du Sappel est un mouvement reconnu par l'Église catholique (comme association privée de fidèles) dont le but est l’évangélisation des familles du Quart-Monde.

De nombreux chrétiens rencontrent les plus pauvres, heureusement, mais le Sappel a une approche particulière apprise à ATD Quart-Monde dont il est issu, à savoir :

  • La misère est globale. La réponse doit être globale. Le plus pauvre (comme tous les hommes d’ailleurs) doit être considéré dans toutes ses dimensions humaines : physique, psychologique, spirituelle, artistique, intellectuelle et manuelle.
  • La misère casse les relations ; d’où l’importance de la dimension familiale et sociale.
  • L’expérience humaine extrême, forgée par la misère donne aux familles du Quart-Monde un place de choix dans la recherche du sens de l’histoire, du monde, de Dieu. Toute action implique un combat pour le savoir et la dignité.

La proposition de la foi en Quart-Monde consiste donc à permettre aux familles de relire positivement leur vie de misère pour y découvrir les traces de la présence d’un Dieu créateur et sauveur. Leur situation ne change parfois pas, mais tout a un sens nouveau.
Ceci est mis en oeuvre par la pratique :

  • d’une vie fraternelle
  • de la Parole de Dieu
  • de la prière et des sacrements
  • de rencontres avec d’autres croyants pour y expérimenter leur place dans l’Église comme membres à part entière.

Un des obstacles majeurs à la libération du Quart-Monde et à l’évangélisation est, précisément, la difficulté à entrer dans le symbolique. La dureté des conditions de vie maintient les familles dans l’immédiateté, l’ignorance et la honte. C’est pourquoi la Communauté du Sappel insiste sur la création artistique et sur la gestuation de la Parole de Dieu comme chemin d’intériorité.

                        *     *

                            *

En 2013, Communautaires et Compagnons, nous nous sommes reprécisés nos points d'attention, ils ont été rassemblés en  UNE CHARTE  :

 

       CHARTE DU SAPPEL  POUR VIVRE LA DIACONIE

FONDEMENT :

          La rencontre des plus pauvres nous conduit à la rencontre du Christ lui-même.

        Cette rencontre est  ferment de transformation des communautés chrétiennes.

 

1.   Nous nous adressons aux familles du Quart-Monde. À partir de notre expérience avec elles, nous affirmons qu'il est essentiel d'être à l'écoute des plus faibles dans toutes les formes de pauvreté rencontrées, pour le bien de tous.

Cette démarche permet de passer de la division à la communion.

 2. Nous avons toujours le souci de la famille,  c'est à dire du lien familial et de la participation des enfants.

 3. Nous cheminons avec les plus pauvres : pour cela, il faut les chercher, aller à leur rencontre, les visiter et les connaître pour découvrir leur forme de pensée, leur foi et en faire le recueil.

 4. Nous avons l'exigence d'articuler la Parole de Dieu, la prière et l'action - le service du frère - c'est-à-dire de vivre « les trois tables » :

           - la table de la Parole (partage de la Parole de Dieu)

            - la table de l'Eucharistie

             - la table fraternelle.

 5. Nous cherchons ensemble à donner la juste place à chacun dans la prise de responsabilités en privilégiant la prise de parole des plus fragiles.

 6. La formation de chacun, nous-mêmes, animateurs, accompagnateurs... est indispensable pour entrer dans cette manière d'être et de faire. Elle se vit au contact des personnes en situation de fragilité (ensemble, nous nous formons, nous nous transformons) et à travers des temps spécifiques personnels ou collectifs (études, réflexions communes sur des thèmes...)

 

top