Les plus pauvres sont l’artère par laquelle il faut que le sang coule pour irriguer tout le corps. Si l’artère est obstruée, le corps tout entier meurt. Pour l’Eglise, c’est une question de vie ou de mort. Si la grâce passe par eux, tout est irrigué

Père Joseph Wrésinski — Parole de sages

Le sappel
retour

Paroles

« Voici je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte... »

Témoignages

Jean Claude, 50 ans m’arrête. "ça ne va pas ton geste, là, ta porte.." Je lui demande pourquoi le geste de la porte (les deux bras droit devant le visage) ne va pas. Nous reprenons la phrase. Il me dit :" plus bas les mains, plus bas,encore, encore..." Les mains sont maintenant tout-à-fait en bas, les bras écartés en geste d’ouverture. Il dit : " Voilà, c’est bien. La porte, c’est la porte du coeur." Dans Naïm (Lc 7,11) les portes de la ville s’ouvrent pour laisser passer le cortège mortuaire. Jean-Claude connaissait ce geste, mais il ne s’est pas laissé enfermer par ce geste qui restait encore extérieur. Il a bien senti qu’il sagissait d’une réalité spirituelle. Son intelligence du corps, du coeur a pu se déployer pour intérioriser encore la signification de la porte.

retour