Les plus pauvres sont l’artère par laquelle il faut que le sang coule pour irriguer tout le corps. Si l’artère est obstruée, le corps tout entier meurt. Pour l’Eglise, c’est une question de vie ou de mort. Si la grâce passe par eux, tout est irrigué

Père Joseph Wrésinski — Parole de sages

Le sappel

actualités

Nuit d'adoration du jeudi 5 septembre

Dominique Paturle nous propose ce beau poème d'Elisabeth de la trinité écrit à ses 18 ans, sept ans après sa première communion

En l’anniversaire de ce jour

Où Jésus fit en moi sa demeure

Où Dieu pris possession de mon cœur,

Tout est si bien que depuis cette heure,

Depuis ce colloque mystérieux

Cet entretien divin, délicieux,

Je n’aspirais qu’à donner ma vie

Qu’à rendre un peu de son grand amour

Au bien-aimé de l’Eucharistie.

Jour béni, le plus beau de ma vie,

Jour où Jésus reposait en moi,

Jour où j’entendis sa voix

Tout au fond de mon âme ravie.

Jour bienheureux, première entrevue

De mon âme avec le Dieu d’amour.

Elisabeth de la Trinité (1880 – 1906)

 

Dans la nuit, du jeudi au premier vendredi de chaque mois, nous sommes invités à prier une heure en communion les uns avec les autres. Nous contemplons le Christ à travers le visage de tous ceux auxquels II a voulu s'identifier (Mathieu 25:31-46)

top