Et quand viendra le fils de l’homme… +

Mt 25,31-46 — Parole de Dieu

Le sappel

actualités

Nuit d'adoration du jeudi 4 juillet

Dominique Paturle nous propose un commentaire de frère Roger de Taizé à la lecture de de Lettre de Saint Paul apôtre aux Ephésiens (2.4-10)

« Frères, Dieu est riche en miséricorde ; à cause du grand amour dont il nous a aimés, il nous a donné la vie avec le Christ : c’est bien par grâce que vous êtes sauvés.

Avec lui, il nous a ressuscités et il nous a fait siéger aux cieux, dans le Christ Jésus. Il a voulu ainsi montrer la richesse surabondante de sa grâce.

C’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, et par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Cela ne vient pas des actes : personne ne peut en tirer orgueil.

C’est Dieu qui nous a faits, il nous a créés dans le Christ Jésus, en vue de la réalisation d’œuvres bonnes qu’il a préparées d’avance pour que nous les pratiquions. »

 

Recevoir dans des mains vides, dans des cœurs de pauvres, dans des cœurs d’enfants, la certitude d’une présence.

Nous tenir devant Dieu ne dépasse pas notre mesure humaine.

La présence objective de Dieu n’est pas liée à la sensibilité. Il est là au temps où la ferveur se dissipe et où s’évanouit en nous la résonance sensible du Christ.

Confirmés encore et toujours à nouveau confirmés par l’amitié de Dieu, par sa bienveillance, vient le moment où domine en nous la certitude d’une présence.

Frère Roger de Taizé

 

Dans la nuit, du jeudi au premier vendredi de chaque mois, nous sommes invités à prier une heure en communion les uns avec les autres. Nous contemplons le Christ à travers le visage de tous ceux auxquels II a voulu s'identifier (Mathieu 25:31-46)

top